Omelette aillet

Du printemps jusqu'au début de l'été, l'aillet est incontournable en Aquitaine !

Ce n'est pas un mini poireau mais une future gousse d'ail, récoltée toute jeune, dès le mois de mars.

On peut le déguster cru, à la croque au sel, dans une salade ou en omelette, ce qui se fait beaucoup dans le Sud-Ouest en cette saison.

Son goût est fin, un parfum d'ail bien sûr mais plus doux et on mange tout même les feuilles.

On peut faire une petite omelette simple ou rajouter des légumes ; j'y ai mis quelques gros morceaux de pommes de terre déjà cuites.

Bien sûr, on utilise de la graisse de canard ou d'oie mais on peut aussi utiliser de l'huile de tournesol ou de la margarine.

 

Allez, sortez la poêle, on y va !

- 1 botte d'aillet

- 5 oeufs

- 1 ou 2 pommes de terre cuites

- 1 ou 2 cuillère à soupe de lait

- graisse de canard (ou autre)

- sel, poivre

 

Enlever la partie verte foncée et les premières feuilles comme pour un poireau.

Bien laver pour enlever la terre, égoutter et sécher.

Couper en petits tronçons.

Omelette aillet2

Chauffer la matière grasse dans une poële, baisser le feu et faire fondre l'aillet sans le laisser brunir (il deviendrait amer).

Rajouter les morceaux de pommes de terre, saler légèrement.

Omelette aillet4

Battre les oeufs avec un peu de lait, sel et poivre.

Omelette aillet3

Verser sur les légumes, laisser cuire à votre goût puis rouler sur un plat.

Omelette aillet5

 

Délicieuse omelette à déguster avec une salade verte.

 

Omelette aillet7